5 suggestions pour l’après-vente des dispositifs médicaux (2e partie)

Car les précautions de l’entreprise productrice doivent se prolonger au-delà de la vente : il est nécessaire de collecter des feedbacks, de surveiller leur fonctionnement et d’évaluer la satisfaction des clients. Découvrons ensemble la seconde partie de l’article !

écrit Mardi, de Emanuele Mortarotti

Bienvenue sur le blog de Dispotech, your disposable excellence. Il y a deux semaines (cliquez ici pour relire la première partie de notre article) nous avons parlé des dispositifs médicaux et des contrôles que les fabricants doivent effectuer une fois qu’ils ont mis leur produit en vente. Car les précautions de l’entreprise productrice doivent se prolonger au-delà de la vente : il est nécessaire de collecter des feedbacks, de surveiller leur fonctionnement et d’évaluer la satisfaction des clients. Découvrons ensemble la seconde partie de l’article !

 

  1. Effectuez de nouvelles études, si (et où) cela est nécessaire.

Les études liées au contrôle après-vente peuvent être demandées ou obligatoires, notamment si l’on se réfère à celles de classe 2 ou de classe 3. Le but de ces études est justement de surveiller et d’évaluer les éventuels risques qui peuvent se présenter lors du fonctionnement du dispositif médical.

Des recherches et des approfondissements peuvent notamment être nécessaires si des changements significatifs sont enregistrés sur l’utilisation du dispositif médical, ou si de nouvelles informations sont obtenues juste après sa mise sur le marché.

 

  1. Maintenez constamment votre équipe à jour.

Votre équipe joue un rôle clé dans la gestion et le contrôle de la surveillance après-vente et de tous les problèmes qui peuvent se présenter. Vos collaborateurs doivent toujours être à jour sur les changements en matière de législation, de procédures et de politiques, mais aussi être soutenus dans leur travail au quotidien.

 

Soyez conscients des risques...

Que se passerait-il si vous ne respectiez pas les points que nous vous avons illustrés jusqu’ici ? D’abord, vous risqueriez une sanction pécuniaire — pour non-respect de la loi, contrats irréguliers, opérations non transparentes — ou, pire, d’être condamné par le tribunal — pour les entrepreneurs qui sont coupables de graves manquements.

 

... et des avantages

Il est important de rappeler que la conformité après-vente n'est pas une activité de contrôle à « faire seulement pour être en conformité avec la loi » ; en vérité, celle-ci produit une série d’avantages considérables pour votre entreprise et vos clients.

Par exemple, un bon programme de contrôle après-vente peut vous permettre d’identifier les améliorations qui doivent être apportées. Cela vous offre également l’opportunité d’être proactifs, de procéder par étapes et ainsi d’engranger de précieuses expériences d’apprentissage pour votre entreprise. Cette “proactivité” peut également vous aider à réduire le nombre d’accidents et de dysfonctionnements enregistrés par les utilisateurs.

 

En conclusion

La surveillance après-vente est une opération cruciale pour toutes les entreprises qui produisent des dispositifs médicaux pour la grande distribution. Il existe toujours de nouvelles lois auxquelles il faut se conformer, que ce soit pour offrir aux utilisateurs un produit d’excellence ou pour être en règle avec la justice. Un bon système pour contrôler les feedbacks des clients est donc fondamental.

 

Et vous, que pensez-vous de cet article ? Comment gérez-vous l’après-vente de vos dispositifs médicaux ? Contactez Dispotech et donnez votre avis !

Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire