Appli pour le suivi des dispositifs médicaux

à l'avenir, il sera possible de surveiller les problèmes de dispositifs médicaux via Appli

écrit Lundi, de Emanuele Mortarotti

Ravis de vous retrouver sur le blog de Dispotech ! Aujourd’hui, nous faisons la synthèse d’un article paru sur moneycontrol.com.

 

Si le plan des autorités qui règle les médicaments en Inde passera avec succès toutes les phases prévues, les utilisateurs seront bientôt en mesure de reporter aux personnes compétentes les incidents ou les problèmes causés par les dispositifs médicaux à travers une application sur smartphone. Cette application contiendra une liste d’informations pour la sécurité et notifiera l’utilisateur en cas de rappel par les autorités d’un produit en particulier.

Cette décision a été prise à la lumière des dernières recherches conduites par un comité de 11 membres pour enquêter sur certaines prothèses de la hanche défectueuses, vendues par l’une des multinationales pharmaceutiques les plus célèbres au monde, la société Johnson and Johnson (J&J).

La DCGI, Drugs Controller General of India, a fait savoir par l’intermédiaire de son porte-parole que les bénéfices d’une évaluation du risque des dispositifs médicaux pourraient constituer un tournant important pour l’amélioration de la santé de la population. Cette innovation « permettra aux organismes de contrôle d’intervenir immédiatement sur les problèmes et d’y remédier dans des temps record ».

On estime qu’environ 4 700 interventions de chirurgie ont été réalisées en utilisant des prothèses de la hanche défectueuse de la société J&J. Parmi l’ensemble des patients, seuls 882 ont été identifiés. Les dommages-intérêts minimaux requis pour les personnes dans ces cas s’établissent à au moins 2 millions de roupies (environ 24 000 euros) : un chiffre dérisoire au regard des dédommagements dans de pareils cas (par exemple) dans notre pays, mais considérable pour un citoyen indien.

L’Inde n’est toutefois pas le seul pays où le marché de ces dispositifs médicaux a été touché par des scandales liés à la mauvaise qualité des matériaux. Grâce à l’application dont nous vous avons parlé en introduction de cet article, les patients comme les professionnels qui travaillent dans le domaine sanitaire seront en mesure de signaler les dysfonctionnements et les problèmes sur les dispositifs médicaux. L’ensemble des feedbacks, selon la DCGI, donnera naissance à une nouvelle culture de la transparence qui pourra être inculquée à tous, tout en préservant la sécurité des patients.

Que pensez-vous de cette innovation ? Est-ce selon vous utile de signaler des erreurs ou des cas de dysfonctionnements ? Donnez-nous votre avis, contactez Dispotech, your disposable excellence..

Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire