Design de l’emballage écoresponsable

Aujourd’hui, nous parlons d’emballages composés de matériaux écoresponsables : une question délicate, si ce n’est cruciale, à une époque où la sauvegarde de l’environnement est plus que jamais nécessaire.

écrit Mardi, de Emanuele Mortarotti

Bienvenue sur le blog de Dispotech, your disposable excellence, avec votre nouvel article hebdomadaire ! Aujourd’hui, nous parlons d’emballages composés de matériaux écoresponsables : une question délicate, si ce n’est cruciale, à une époque où la sauvegarde de l’environnement est plus que jamais nécessaire. Pour ce faire, nous nous appuyons sur un article paru sur plasticstoday.com : bonne lecture !

 

Tout produit vendu dans un magasin est doté d’un emballage. Le matériau dont il se compose peut faire toute la différence : aujourd’hui, à une époque où nous sommes particulièrement vigilants aux problèmes environnementaux et à l’importance du recyclage des déchets, la question de l’emballage écoresponsable est sur toutes les bouches et constitue la priorité des entreprises productrices.

Il est important de souligner que les choix que les entreprises font en ce sens peuvent rapprocher ou éloigner le client potentiel – et même déterminer le succès ou l’échec d’un produit sur le marché. Voilà pourquoi il est fondamental de penser à l’emballage et à sa vie après utilisation, avec la même importance consacrée au produit en tant que tel.

 

Il faut avant tout réfléchir sur un premier point : où finira l’emballage, une fois que le produit qu’il contient aura été utilisé ? S’il faut le jeter à la poubelle, vérifions tout d’abord si ses matériaux sont recyclables. Pour diffuser une attitude positive envers le recyclage, on peut penser à la création de campagnes publicitaires ou, pour le moins, informer les gens sur cette question.

Car tout n’est pas aussi simple que cela en a l’air : si une entreprise pense à un emballage qui doit finir rapidement à la poubelle, elle doit être vigilante aux colorants éventuellement utilisés, à la réalisation d’éventuelles étiquettes (qui pourraient compromettre le processus de recyclage des déchets) ; elle doit également vérifier la présence de sites de recyclage des déchets dans les pays où le produit sera distribué, etc.

 

Et si, en définitive, l’emballage d’un produit pouvait être réutilisé ? Dans ce cas aussi, il est nécessaire d’indiquer aux clients l’utilisation qu’ils peuvent en faire : l’on pourrait ainsi imaginer de signaler les utilisations alternatives sur des étiquettes, avec des campagnes publicitaires, ou en scannant des codes QR. En conclusion, les possibilités sont nombreuses et, avec la réutilisation, l’environnement est sans nul doute le grand gagnant.

 

Et vous, que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis, contactez Dispotech !

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire