Erreurs communes dans l’utilisation d’un ice pack

les erreurs que vous commettez peut-être (déjà) lors de l’utilisation d’un ice pack

écrit Vendredi, de Emanuele Mortarotti

Nouveau rendez-vous avec les informations de Dispotech, your disposable excellence.

En nous appuyant sur un article paru sur activewrap.com, nous vous rappelons les erreurs que vous commettez peut-être (déjà) lors de l’utilisation d’un ice pack – des erreurs qu’il convient d’éliminer si vous ne voulez pas empirer la situation. Bonne lecture !

 

Votre premier réflexe, après une petite blessure, est de prendre un ice pack et de le mettre sans coup férir sur la partie douloureuse ? Ce n’est pas le meilleur moyen d’utiliser cet outil – qui peut être extrêmement utile dès lors que l’on suit ces simples conseils. Voici les 4 erreurs les plus communes – et les 4 conseils pour les éviter !

 

Erreur numéro 1 : utiliser un ice pack sans protéger la peau.

Mettre un ice pack sur la peau sans l’avoir enveloppé dans un tissu, une serviette ou un t-shirt est une erreur somme toute commune, mais qui peut causer encore plus de problèmes. Lorsque l’on expose la peau au froid, on réduit la douleur et les inflammations, mais la circulation sanguine pourrait s’arrêter : faites attention !

 

Erreur numéro 2 : laisser trop longtemps l’ice pack sur la partie douloureuse.

Si on le laisse trop longtemps sur la partie douloureuse, l’ice-pack peut devenir un outil contre-productif. Le garder toujours sur la même zone peut causer des dommages aux nerfs – condition qui peut devenir permanente, et ainsi causer de sérieux problèmes. Faites en sorte d’espacer l’utilisation de l’ice pack : posez-le pendant 10 minutes, puis faites une pause de 10 minutes ; si nécessaire, répétez l’opération. La peau a besoin de se reposer après le choc thermique dû à la sensation de froid.

 

Erreur numéro 3 : ne pas soulever la partie douloureuse si elle est gonflée.

Si la partie douloureuse est gonflée, il faudra bien plus qu’un ice pack : bien sûr, il pourrait vous aider à atténuer la douleur et la gêne, mais, surtout en cas d’inflammation, ce qui compte c’est d’élever la partie douloureuse. Si vous sautez cette étape importante, l’inflammation risque de perdurer. Faites en sorte de soulever la partie gonflée (avec un coussin, une chaise, un tabouret ou tout ce qui peut vous aider à l’élever) puis appliquer l’ice pack.

 

Erreur numéro 4 : ne pas se reposer.

Lorsque l’on a une blessure, même légère, il faut se reposer : un facteur fondamental que l’on ne saurait ignorer pour se remettre au plus vite en selle. Dans ce cas encore, utiliser correctement un ice pack n’est pas suffisant, sans un peu de repos. Même le plus actif des sportifs devra accepter le fait de devoir rester au lit ou sur le canapé pendant quelques jours afin de reprendre toutes ses forces. Le corps humain fonctionne beaucoup sur la détente et le repos pour résorber les blessures et les petits (et grands) accidents : ne l’oubliez pas !

 

Et vous, que pensez-vous de cet article ? Avez-vous déjà commis l’une de ces erreurs ? Donnez votre avis, contactez Dispotech.

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire