Intelligence artificielle : de nouvelles perspectives dans le traitement du cancer du côlon

Grâce aux nouvelles technologies et aux instruments de diagnostic, il sera possible d’identifier en temps réel le cancer du côlon.

écrit Jeudi, de Emanuele Mortarotti

Les nouvelles découvertes dans le domaine de la recherche médicale vont de pair avec la croissance exponentielle de l’intelligence artificielle (AI) et le développement de nouveaux équipements médicaux qui lui sont associés. Les tests de dépistage du cancer utilisent aujourd’hui l’Al pour se spécialiser davantage encore dans l’identification de la croissance des tumeurs. L’étude dont nous vous parlons aujourd’hui, parue il y a quelques jours de cela sur le site Futurism, montre comment ces tests sont effectivement utiles et révolutionnaires dans leur genre.

Un changement nécessaire

Un nouveau système endoscopique informatisé qui vérifie la présence de cellules cancéreuses ou leur croissance pourrait être l’avenir du dépistage du cancer. En étroit contact avec l’utilisation de l’Intelligence Artificielle, ce nouveau système de diagnostic est en mesure de déterminer si un groupe de cellules, appelées polypes colorectaux, qui poussent fixées aux parois du côlon sont bénignes, à savoir définissables comme adénomes colorectaux.

Ce nouvel équipement intelligent a été testé à l’aide de plus de 30 000 images échantillon de polypes colorectaux - chacun agrandi 500 fois - et travaille en utilisant la mémoire de la machine. L’Intelligence Artificielle parvient à vérifier près de 300 caractéristiques différentes (moyennant comparaison avec la connaissance déjà existante en la matière) de chaque polype en moins d’une seconde. Le succès initial rencontré dans ces études préliminaires a été suivi par une série d’études prospectiques : les résultats, les premiers dans l’absolu concernant l’endoscopie alliée à l’AI en milieu clinique, ont été présentés à la 25ème semaine de l’UEG (United European Gastroenterology) à Barcelone entre fin octobre et début novembre 2017.

L’étude innovante a été réalisée par une équipe dirigée par le docteur Yuichi Mori de l’Université Showa de Yokohama, au Japon. Mori et ses collègues ont testé leur nouveau système sur 250 patients auparavant diagnostiqués de polypes colorectaux. L’intelligence Artificielle a « prédit » la pathologie de chaque polype en la comparant en un second temps à d’autres rapports pathologiques tirés d’échantillons préalablement extirpés. Les résultats ont été plus qu’encourageants : le système a examiné 306 polypes en temps réel, avec un taux de 94 % de susceptibilité, 79 % de spécificité et 86 % de précision, de même qu’il a enregistré d’excellents résultats concernant l’identification de la croissance du tissu anormal et potentiellement dangereux dans le côlon.

L’Intelligence artificielle appliquée à la médecine

Nous avons donc vu que l’AI a été en mesure d’identifier, en très peu de temps et en toute fiabilité, la croissance anormale de cellules quasi certainement cancérigènes. « La découverte la plus décisive et digne d’être remarquée de ce système, c’est que l’intelligence artificielle permet une biopsie optique en temps réel des polypes colorectaux au cours de la coloscopie, indépendamment de la compétence du médecin endoscopiste » explique Mori lors de son discours d’ouverture à la semaine de l’UEG. « Cela permet d’extirper complètement le polype adénomateux et prévient une polypectomie inutile sur des polypes non néoplasiques. » En outre, les chercheurs ont présenté les résultats de leurs études pour démontrer que leur système était déjà prêt pour les essais cliniques. « Nous croyons que ces résultats sont plus qu’acceptables pour commencer à traiter le thème de l’application médicale ; notre objectif principal sera d’obtenir une approbation réglementée pour notre système de diagnostic » ajoute Mori. Alors que ce type de biopsie peut être salué par la communauté médicale comme étant la première « Intelligence Artificielle respectueuse », ce n’est pas la première fois que l’Intelligence Artificielle a été utilisée pour améliorer les diagnostics médicaux et, plus généralement, pour contribuer à la recherche dans ce secteur. Par exemple, il existe un instrument doté d’intelligence artificielle qui est capable de dépister le cancer de la peau, et la société NVIDIA est en train de travailler sur un appareil en mesure d’accélérer la recherche sur le cancer en utilisant les technologies liées à ce que l’on appelle l’« apprentissage profond », la toute nouvelle branche de l’intelligence artificielle qui utilise l’étude, le développement et le test des réseaux de neurones. Même Watson, système intelligent créé par IBM, a obtenu des résultats étonnants, parvenant même dans certains cas à un taux de 99 % de précision dans la prescription de la même thérapie préconisée par un médecin en chair et os.

Bref, il est clair que la recherche et l’amélioration des équipements médicaux et du matériel qui dépistent le cancer sont fondamentales pour sauver la vie de millions de personnes. Un avenir prometteur se profile et nous suivrons avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation et ses applications possibles dans le domaine des équipements médicaux. Si vous souhaitez approfondir tous ces points, n’hésitez pas à contacter Dispotech, Your Disposable Excellence !

Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire