La Corée du Sud investira dans la robotique et l’IA

La Corée du Sud a décidé d’investir massivement dans le développement de dispositifs médicaux de nouvelle génération, en se servant de la robotique et de l’intelligence artificielle.

écrit Mercredi, de Emanuele Mortarotti

Bienvenus, chers lecteurs, à votre rendez-vous avec les news sélectionnées pour vous par Dispotech, your disposable excellence. Aujourd’hui, nous parlons de dispositifs médicaux et de nouvelles perspectives de développement en Corée, grâce à un article publié sur koreaherald.com.

Il semblerait que le gouvernement de la Corée du Sud ait lancé, il y a quelques semaines, une initiative pour accélérer le développement de dispositifs médicaux de nouvelle génération, qui se servent de l’intelligence artificielle et de la robotique.

Comme partie de l’initiative, le ministère des Sciences et des Technologies de l’information et de la communication, en collaboration avec le ministère pour le contrôle des aliments et des médicaments, et celui de la Santé et de la Sécurité sociale, débloquera quelque 42 milliards de won (environ 36,9 millions de dollars) et 9 équipes de recherche sur une période de 5 ans. Chaque équipe travaillera sur le développement de produits compétitifs au niveau mondial, qui rentrent dans la catégorie des dispositifs médicaux implantables, dotés de l’IA, diagnostic intelligent de maladies/thérapies, systèmes médicaux robotiques dotés d’IA.

L’initiative gouvernementale cherche à rassembler les fonds de chaque ministère et accélérer le processus de développement des dispositifs médicaux, de leur conception jusqu’à leur mise sur le marché.

Le ministère des Sciences et des Technologies de l’information et de la communication s’occupera de surveiller la recherche et les processus du développement technologique, tandis que le ministère de l’Industrie soutiendra les prototypes initiaux et les procédures commerciales pour le développement d’appareils de sauvegarde.

Entre-temps, le ministère de la Santé supportera la planification des tests cliniques. L’agence publique des médicaments, l’organe chargé de l’approbation des nouveaux dispositifs médicaux, soutiendra les procédures d’autorisation des instruments sur le marché.

« Le secteur des dispositifs médicaux, à échelle mondiale, a connu une profonde transformation et une incroyable croissance au cours des dernières années — plus de 5 %, pour être exact — ce qui a convaincu le gouvernement d’investir et de croire dans les potentialités de ce secteur », soutient-on du côté du ministère des Sciences et des Technologies de l’information et de la communication. « Quoi qu’il en soit, certains se sont plaints que les subventions aient été partagées entre plusieurs ministères, et que les étapes de développement des dispositifs médicaux soient déconnectées les unes des autres — au détriment de leur efficacité. »

Grâce à ce système, plusieurs ministères peuvent toutefois préparer à l’avance l’approbation et l’assurance des lignes directrices pour une nouvelle génération de technologies regardant les dispositifs médicaux. Il serait ainsi possible d’obtenir les approbations sans les retards provoqués par l’absence de lois en la matière.

Les neuf dispositifs médicaux sélectionnés pour le développement sont des appareils de nouvelle génération qui existent déjà, et qui ont intégré des éléments de robotique ou d’intelligence artificielle afin d’améliorer ou construire ex novo leurs fonctions originelles.

Avec l’espoir d’un futur radieux, on peut d’ores et déjà affirmer que les quatre ministères sud-coréens travaillent pour le développement de dispositifs médicaux indépendants, afin d’améliorer les conditions de vie et la santé de tout le pays.

Restez avec nous pour découvrir les news du monde entier que, chaque jour, nous sélections spécialement pour vous.

Et vous, que pensez-vous de cette initiative de la Corée ? Donnez votre opinion, contactez l’équipe Dispotech !

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire