La glace et la gestion des blessures chez les sportifs

Aujourd'hui, sur le blog de Dispotech, your disposable excellence, nous parlons de glace pour la gestion des accidents survenus pendant une activité sportive.

écrit Vendredi, de Emanuele Mortarotti

Aujourd'hui, sur le blog de Dispotech, your disposable excellence, nous parlons de glace pour la gestion des accidents survenus pendant une activité sportive. Pour ce faire, nous utilisons le support d'un article paru dans sspc.com.au. Bonne lecture !

Que nous soyons sportifs ou pas, nous avons tous utilisé de la glace au moins une fois en cas de blessures ou de douleurs suite à un effort physique. Beaucoup pensent que la glace sert principalement à réduire l'enflure mais, en réalité, il n'y a pas beaucoup de retours scientifiques à cet égard. Nous avons déjà parlé de ce sujet sur le blog de Dispotech : dans cet article vous trouverez plus d'informations à ce propos.

Les caractéristiques de l'inflammation sont :

  • Protéger le corps de l'agression de facteurs inconnus.
  • Favoriser la régénération des tissus.

Le gonflement n'est pas synonyme d'inflammation : c'est plutôt le symptôme qu’il y a dans le corps une inflammation en cours. Dans le même temps, une tuméfaction prolongée peut ralentir la circulation du sang dans la zone touchée par le gonflement et avoir des effets néfastes sur la santé.

Il convient de souligner que le gonflement fait donc partie du processus de guérison proprement dit mais qu'une tuméfaction qui dure doit être soumise à l'avis d'un médecin qui peut alors orienter le patient vers des examens spécifiques.

De nombreux sportifs utilisent la glace en raison de ses propriété de soulagement de la douleur causée par une blessure. Cependant, il est bon de savoir que la glace et le froid ne doivent pas être gardés trop longtemps sur une partie douloureuse du corps. Le temps recommandé est de 5, maximum 10 minutes, puis une pause doit être observée ; la température idéale à respecter, selon les études scientifiques, se situerait entre 10° C et 15° C. Si nécessaire, le processus de refroidissement de la zone douloureuse peut être répété, mais au bout d’un certain temps.

Pour cette thérapie, les gels froids ou les sprays - très utilisés chez les sportifs - peuvent aider mais cela doit toujours se faire avec prudence et en connaissance de cause. Car attention ! Saviez-vous que la glace, si elle est mal utilisée, peut causer des brûlures tout comme la chaleur ? Dans cet article du blog de Dispotech nous vous donnons des conseils pour les éviter.

Et vous, que pensez-vous de cet article ? Continuez à suivre le blog de Dispotech pour obtenir les toute dernières nouveautés et, pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire