La prévention comme lutte contre le gaspillage

L’utilisation de dispositifs médicaux appropriés peut s’avérer un instrument utile pour lutter contre le gaspillage économique.

écrit Mercredi, de Emanuele Mortarotti

Ravis de vous retrouver sur le blog Dispotech, your disposable excellence !

Le sujet dont nous traiterons aujourd'hui concerne une récente étude sur les infections nosocomiales dans les hôpitaux italiens. Cette tendance négative pourrait être inversée à l’aide de dispositifs médicauxappropriés, accompagnés d’une assistance plus renforcée de la part des opérateurs du secteur.

L’utilisation de dispositifs médicaux adéquatsassure la prévention des infections en milieu hospitalier : voilà ce qu’a affirmé Francesco Venneri, directeur de « S.O.S clinique et sécurité du patient » de l’USL (Unité Sanitaire Locale) Toscane Centre. L’étude, présentée à Pise lors de la Conférence « Campagne 3 à 0 contre les infections », a donné des résultats dignes d’être notés : il semblerait en effet possible de réduire d’environ 60 % les infections du sang provoquées par l’application du cathéter chez les patients hospitalisés dans les unités de soins intensifs.

La recherche s’est axée sur les patients critiques des unités de soins intensifs et sur le pourcentage de la contraction des infections en concomitance avec l’application de canules aux accès vasculaires.

L’étude a montré qu’il est possible de bloquer la croissance du nombre des patients victimes d’infection et, par conséquent, d’éviter une augmentation des dépenses de santé publique en appliquant simplement des stratégies et des comportements plus scrupuleux. Les statistiques menées à ce propos révèlent des chiffres inquiétants : le nombre d’infections nosocomiales contractées va de 450 à 700 000 par an. « Un phénomène évitable et qui pourrait faire respirer les bilans déjà en crise de la santé publique » selon les chercheurs qui illustrent les détails qui pourraient contribuer à l’épargne. Il s’agit de l’utilisation d’un simple « patch » pour protéger la fixation du cathéter, patch totalement antimicrobiens et transparent, en mesure de réduire le risque de contracter des infections du sang. « Si l’application du patch devient une pratique dans les unités de soins intensifs de tous les hôpitaux, nous pourrions éviter près de 60 % des infections et recouvrer des fonds pour le Service National de Santé à hauteur d’environ 15 millions d’euros par an » conclut la recherche.

Les infections causées par un problème d’assistance ont une incidence considérablesur les événements défavorables de la santé : ces derniers sont souvent liés à des soins cliniques et d’assistance incorrects de la part des professionnels de la santé ou à une mauvaise organisation de l’équipe médicale. Les résultats de cette recherche sont clairs : un bon choix concernant l’utilisation des dispositifs médicaux est crucial pour la prévention des infections, en particulier celles qui affectent les accès vasculaires.

Il convient également d’ajouter à ces excellents résultats le facteur économique, à ne pas négliger : les économies faites concerneraient non seulement des millions d’euros mais aussi des vies humaines et pourraient être destinées à d’autres fins. Un exemple ? Cette somme pourrait être utilisée pour dédommager les patients (ou leurs familles) victimes de l’impéritie du système de santé qui en font la demande, laquelle reste souvent lettre morte.

À ce stade, la participation active et l’engagement des industries qui produisent des dispositifs médicaux deviennent également vitaux. Ces précieuses entreprises ne devraient pas travailler uniquement pour le simple profit et ne s’occuper donc que de l’aspect économique mais considérer également le rôle important qu’elles jouent dans la « chaîne de montage » : elles pourraient devenir le bras droit des chercheurs. Les idées des chercheurs à côté du professionnalisme et de l’expérience des producteurs.

Les uns ne peuvent pas travailler sans le soutien des autres.

Qu'en pensez-vous ? Si vous avez trouvé cet article intéressant et que vous souhaitez l’approfondir, contactez Dispotech, your disposable Excellence.

Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire