Nanopatch : des vaccins sans injections

Aujourd'hui, en nous appuyant sur un article paru sur medgadget.com, nous vous parlons d’un dispositif médical qui est sur le point de remplacer les vaccins par injection.

écrit Jeudi, de Emanuele Mortarotti

Bienvenue sur le blog de Dispotech, your disposable excellence, l’espace où nous vous rapportons toutes les infos, les curiosités et les innovations du secteur médical.

Aujourd'hui, en nous appuyant sur un article paru sur medgadget.com, nous vous parlons d’un dispositif médical qui est sur le point de remplacer les vaccins par injection. Vous voulez en savoir plus ? Lisez l’article jusqu’au bout et vous ferez la connaissance de Nanopatch, une technologie extraordinaire.

 

David Hoey est le PDG et directeur de Vaxxas, une entreprise qui travaille sur l’optimisation de la performance des vaccins actuels et futurs, à travers la technologie appelée Nanopatch.

Nanopatch est un dispositif médical qui, à l’œil nu, ressemble à un pansement. En vérité, observée au microscope, il s’agit d’une petite matrice contenant des centaines de minuscules colonnes de cellules vaccinales. Les pointes microscopiques des colonnes, une fois au contact de la peau, la perforent imperceptiblement et introduisent les cellules dans l’organisme.

Au cours de la dernière conférence TEDMED, Hoey a évoqué le produit et la recherche que Vaxxas a dû effectuer, repoussant jour après jour les frontières de la technologie des vaccins.

Hoye a raconté s’être intéressé à la recherche sur les vaccins avant tout parce qu'il était passionné par les technologies qui peuvent changer le quotidien des personnes. Nanopatch est un nano-pansement qui permet d'améliorer les performances des vaccins sur les êtres humains et constitue un produit intéressant pour le marché comme pour le monde de la recherche.

Mais quels sont les avantages de Nanopatch par rapport à un vaccin traditionnel ? Nanopatch a été conçu pour déposer les antigènes du vaccin juste sous l’épiderme, au même titre que les autres cellules. Cela permet aux antigènes d’être efficaces et d’être correctement véhiculés aux ganglions lymphatiques pour être « traités ». Envoyés de cette manière, les antigènes du vaccin produisent une réponse immunitaire tout à fait équivalente à celle véhiculée par une injection avec une seringue. Il est actuellement possible d’effectuer une vingtaine de vaccins avec Nanopatch.

L’un des aspects les plus importants et débattus de ce dispositif innovant concerne la prise en soi : Nanopatch a en effet toutes les cartes en main pour être utilisé par l’utilisateur en parfaite autonomie – autrement dit, sans l'intervention d’un opérateur sanitaire. Toutefois, il faut des règlementations précises, qui peuvent différer d’une région à l’autre et d’un pays à l’autre.

 

Les recherches de Vaxxas se poursuivent et il y a fort à parier que, d’ici quelques années, nous pourrons nous vacciner tout seuls grâce à Nanopatch !

Que pensez-vous de ce dispositif médical ? Donnez votre avis, contactez Dispotech!

Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire