Réalité virtuelle à usage médical

La réalité virtuelle est l’une des technologies les plus intéressantes actuellement, en plein boom depuis quelques années

écrit Jeudi, de Emanuele Mortarotti

Bienvenue sur le blog de Dispotech, your disposable excellence.

La réalité virtuelle est l’une des technologies les plus intéressantes actuellement, en plein boom depuis quelques années : sa polyvalence permet de l’employer dans de nombreux domaines (même les plus impensables !). Nous nous faisons l’écho d’un article publié sur vrscout.com, afin de découvrir deux utilisations des casques VR comme dispositifs médicaux, qui pourraient révolutionner nos habitudes.

 

L’entreprise Karuna Labs, fondée en 2016, utilise la technologie VR pour fournir des programmes de gestion de la douleur chronique chez les patients qui souffrent de pathologies localisées dans les membres inférieurs et supérieurs, le col ou encore le dos. Des programmes non envahissants et qui ne prévoient pas l’utilisation de médicaments.

L’équipe Karuna se compose de neuroscientifiques, médecins de la douleur, physiothérapeutes, experts en technologie sanitaire. Voici ce qu’ils disent de leur produit : « Lorsque le corps humain subit un traumatisme ou un accident, le cerveau en contrôle la perception et transmet les « signaux de la douleur » au corps. Ces signaux forment des “parcours”. La plasticité synaptique est la capacité du cerveau à réorganiser et à former de nouveaux parcours. Ce parcours est la clé pour réécrire l’expérience de la douleur et relier le mouvement associé à celle-ci comme non menaçant. Avec le temps, ce processus d’apprentissage permet de remettre les neurones à l’état normal, de leur apporter de la sérénité, ce qui a pour effet de diminuer la douleur. Le logiciel de Karuna utilise la réalité virtuelle pour créer des changements neuroplastiques, en plongeant le patient dans une réalité qui augmente les mouvements tout en bloquant les signaux de la douleur. »

 

Osso VR offre un entrainement virtuel aux chirurgiens qui leur permet de s’exercer sur les procédures chirurgicales les plus communes. Cette opportunité d’entrainement réduit considérablement les coûts et représente une alternative valide à l’entrainement coûteux et limité actuellement promulgué. Les utilisateurs qui participent au programme reçoivent tous les instruments nécessaires avant d’entrer dans les salles opératoires ; par ailleurs, on leur montre toutes les situations possibles qu’ils pourraient être amenés à affronter avec le bistouri en main. Aujourd’hui, Osso VR est utilisé dans le surgical training d’hôpitaux américains comme le Long Island Jewish Medical Center, la Columbia University, la David Geffen School of Medicine de la UCLA, la Harvard Medical School et l’ Hospital for Special Surgery.

 

Avec le lancement de Oculus Quest, Karuna Labs et Osso VR sont parvenus à développer une alternative très économique de la réalité virtuelle sur PC, en faisant participer des étudiants et des structures hospitalières.

Pensez-vous que des dispositifs médicaux dotés de telles technologies arriveront bientôt en Europe ? Continuez à suivre le blog de Dispotech pour le découvrir !

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire