Comment utiliser la glace instantanée ?

La thérapie fondée sur les bénéfices de la glace réduit-t-elle effectivement les dégâts provoqués aux tissus, le gonflement et la douleur après une blessure ?

écrit Jeudi, de Emanuele Mortarotti

Nouveau post de notre blog Dispotech !

Nous continuons à parler de cryothérapie et nous en approfondissons certains aspects. La thérapie fondée sur les bénéfices de la glace réduit-t-elle effectivement les dégâts provoqués aux tissus, le gonflement et la douleur après une blessure ? Quand est-il utile de procéder à une cryothérapie dans le traitement des lésions aiguës et combien de temps doit-elle être appliquée ? Nous essayons de répondre à ces questions grâce à un article intéressant paru sur le site clinicaledge.co.

 

L’application de glace contribue-t-elle à réduire le gonflement ?

On dit souvent que la glace réduit le gonflement : un remède utile, donc, lorsque l’on se fait mal. En réalité, la glace réduit la température des tissus qui, à son tour, diminue le métabolisme cellulaire dans la zone environnante de la lésion. En outre, plusieurs études scientifiques ont montré que la glace ne réduit pas le gonflement.

L’effet principal du froid sur la peau est de diminuer la vitesse de conduction nerveuse, ce qui entraîne une douleur moindre. Le gonflement se réduit à un stade ultérieur.

 

Quelle est la manière la plus correcte d’appliquer la glace ?

Il existe plusieurs manières de procéder à des « cryothérapies » à domicile, mais il est vrai que toutes les méthodes n’ont pas la même efficacité.

Prenons l’exemple des classiques produits surgelés que nous avons tous dans nos congélateurs : ils peuvent être utiles pour offrir un soulagement immédiat, mais, par exemple, un sachet de pois surgelés ne parvient pas à atteindre la température que la peau exige pour ralentir la conduction nerveuse. Il vaut mieux de la glace pilée, qui atteint la température idéale en 5 minutes.

 

Combien de temps la glace doit-elle être appliquée ?

Les temps d’application d’un ice pack ou de tout dispositif de glace/froid est de l’ordre de 20 minutes quelques fois par jour. En réalité, ces indications sont générales : à chaque méthode sa spécificité. Par exemple, un sac de glace pilée permet à ceux qui l'utilisent de faire descendre la conduction nerveuse après 5 minutes. Il est donc recommandé de demander à un médecin ce qu'il convient de faire.

 

Faut-il protéger la peau pendant l’application de glace ?

Le contact direct entre la glace et la peau peut provoquer des brûlures ou des lésions, il faut donc être attentif. Il est recommandé d’utiliser quelque chose pour protéger la peau : enrouler la  poche de glace ou l’ice-pack dans une serviette est la solution la plus simple et la plus efficace.

 

Contre-indications et précautions à prendre

Avant de se soumettre à un traitement avec glace, il est préférable d’en connaître ses contre-indications et ses précautions.

Parmi les contre-indications, nous signalons :

  • Thrombose veineuse profonde active ou thrombophlébite
  • Hypersensibilité au froid
  • Urticaire au froid
  • Tissus atteints de tuberculose
  • Tissu hémorragique
  • Troubles hémorragiques non-traités
  • Zones à faible circulation.

 

En revanche, les précautions comprennent :

  • Patients souffrant d'un déficit cardiaque
  • Patients présentant une hypertension
  • Tissus infectés
  • Peau endommagée.

 

Connaissiez-vous ces détails sur la cryothérapie ? Qu’en pensez-vous ? Contactez Dispotech et donnez-nous votre avis !

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire