Quand utiliser la poche de froid ou la poche de chaud?

Aujourd’hui, sur le blog de Dispotech, nous abordons la question de la poche de gel et de la poche de chaud : à quel moment utiliser l’une ou l’autre?

écrit Vendredi, de Emanuele Mortarotti

Aujourd’hui, sur le blog de Dispotech, nous abordons la question de la poche de gel et de la poche de chaud : à quel moment utiliser l’une ou l’autre? Grâce à cet article, inspiré d’un autre paru sur le site thesoccerstore.co.uk, nous essayons de déterminer à quel moment l’un ou l’autre produit peut être le plus utile pour soulager la douleur. Bonne lecture !

 

Vous n’avez pas encore bien compris pour quelles occasions vous utilisez une poche de gel et quand il vaut mieux s’en remettre à une poche chaude ? Ne vous préoccupez pas, vous n’êtes pas le seul à avoir ce doute ! Nous énumérons ci-après quelques lignes directrices pour vous aider à déterminer quand utiliser l’un ou l’autre produit en toute sécurité.

Avant de parler de cela, nous devons toutefois faire une distinction importante, à savoir celle entre la douleur aiguë et la douleur chronique. La douleur aiguë est celle que nous percevons immédiatement après un événement tel qu’une collision, une chute, une entorse ; cette douleur - que nous ressentons immédiatement - est généralement accompagnée de gonflements, de rougeurs, d’inflammations. Les douleurs aiguës peuvent être facilement et rapidement soignées, elles disparaissent en quelques jours et ne suscitent pas de préoccupations particulières. La douleur chronique est différente : elle se développe silencieusement, la gêne va et vient et est sous-estimée au début par ceux qui en font l’expérience. Si elle n’est pas reconnue et soignée à temps, elle peut avoir des effets négatifs à long terme sur la santé générale du patient.

 

Cela étant dit, que faut-il utiliser pour prévenir et soulager ces deux types de douleur?

Pour les douleurs aiguës, la poche de froid est conseillée : elle réduit les gonflements et les sensations de douleur, resserre les vaisseaux sanguins et procure de suite une sensation de soulagement. La thérapie de la glace peut être répétée plusieurs fois par jour pendant 3 jours au maximum ; des pauses doivent bien entendu être effectuées afin que la peau puisse retrouver sa température entre une application de poche de froid et l’autre.

En revanche, pour soulager les douleurs chroniques, l’action d’une poche chaude est conseillée : les douleurs musculaires et articulaires tendent à s’améliorer grâce à l’action bénéfique de la chaleur, qui décontracte les tensions musculaires. Le conseil est donc de réaliser une compresse chaude sur la partie douloureuse pendant maximum 15-20 minutes.

 

Libellés
Emanuele Mortarotti
Auteur Emanuele Mortarotti

Manager

écrivez un commentaire